Claire-Marie
01/06/2022

Trois catégories de pictogrammes de sécurité et de prévention dans le bâtiment et l’industrie

Les pictogrammes de sécurité sont omniprésents dans notre quotidien, autant chez soi avec l’utilisation des produits ménagers par exemple que sur le lieu de travail pour la sécurité des collaborateurs. Cette signalisation indique ainsi ce qui est autorisé, ce qui est interdit, ce qui nécessite une protection particulière, ou encore met en garde face à d’éventuels risques. Les métiers de l’industrie et du BTP sont exposés au quotidien à ces pictogrammes. 

Les pictogrammes de sécurité sont régies par la norme EN ISO 7010. Cette norme coordonne l’unification des pictogrammes de sécurité à l’international, au niveau des symboles et de la couleur des panneaux. Cette harmonisation internationale donc rend les pictogrammes universels, ce qui signifie donc que plusieurs nationalités sur un même lieu seront à même de comprendre les différents pictogrammes présents.

Selon l’environnement de travail, le type d’affichage des pictogrammes de sécurité diffère.

  • Les pictogrammes en polyester laminé sont fabriqués à partir d’une impression sur du polyester puis recouvert de polyester laminé transparent. Étant adhésifs, il peuvent se fixer sur différentes surfaces lisses.  
  • Les pictogrammes en polypropylène rigide résistent aux produits chimiques et aux solvants. Il peuvent être fixés avec des chevilles, des vis et même avec du scotch double face.
  • Les pictogrammes en aluminium garantissent une meilleure durée de vie en extérieur, sur des surfaces non adhérentes. L’ensemble du pictogramme pourra être fixé avec différents types de fixation, comme de l’adhésif double face, des rails de fixation, des vis et des chevilles.  
  • Les pictogrammes magnétiques se fixent facilement sur des surfaces métalliques. Une certaine souplesse permettant d’ajouter une signalisation temporaire en intérieur.
  • Les pictogrammes photoluminescent réalisés à partir de vinyle flexible et d’aluminium rigide, facilitant la visibilité dans des lieux sombres. 

Par contre, les informations transmises par ces pictogrammes sont toujours présentées de cette manière. Les panneaux ronds avec un fond bleu indiquent une obligation, les panneaux ronds barrés en rouge indiquent une interdiction, les panneaux triangles à fond jaune indiquent un danger et les panneaux carrés à fond vert indiquent la présence d’un système d’évacuation et/ou d’un matériel de secours. Les panneaux carrés rouges, quant à eux, indiquent la présence d’un dispositif de sécurité incendie.

Pour les métiers du BTP et de l’industrie, on retrouve forcément des pictogrammes relatifs au port de vêtements de sécurité (lunettes, gants, chaussures…) pour se prémunir des risques de chute, du bruit ambiant ou encore de coupure.

mais aussi des icônes alertant des dangers liés aux produits chimiques et dangereux, et nécessitant également des vêtements adaptés contre les projections par exemple

Des pictogrammes indiquant les lieux d’évacuation et de premiers secours sont indispensables pour protéger au mieux les collaborateurs.


Une fois de plus, il est important d’adapter ces dispositifs et ces signalétiques en fonction de l’activité, des risques et de l’environnement de travail.

Leur présence est nécessaire lors de la mise en place d’une politique de sécurité. Pour connaître les différents risques qu’il peut y avoir dans l’entreprise, il faut se référer au DUERP (Document unique d’évaluation des risques professionnels) qui doit être au préalable réalisé. 

Cependant, les entreprises peuvent aussi faire appel à des entreprises spécialisées dans la sécurité pour mettre en place des dispositifs adaptés.

Partager l'article